Accueil

Eudes le Maire et la franchise de Chalo Saint Mars

Extraits divers relatifs à Eudes Le Maire et la franchise de Chalo Saint Mard (1668-1938)


Année 1668


Abrégé Chronologique de l'Histoire de France, par le Sr de Mezeray, Hiftoriographe de France. ( Troisième partie, Tome VI - Ed Amsterdam, chez Abraham Wolfgang, l'an 1688)
Suite de la troisième partie, contenant le règne de Henri IV, surnommé le Grand, Roy LXII. 

p.212
[...]
Afin de faire venir les Finances dans le grand canal de l'Efpargne, il [le Marquis de Rofny] s'eftudia d'abors à déboucher les fources d'où elles devoient couler, & à boucher tous les faux-fuyants par où elles se perdoient. Il fe commettoit des abus énormes aux levées des deniers qui fe faifoient par commiffions extraordinaires; Et c'eftoient la couftume des gents du Conseil de faire donner les adjudications à grand marché, afin d'avoir part aux profit : Pour le premier, il ordonna aux Receveurs de faire recepte de ves deniers comme des autres; Et pour le fecond, ayant reconnu que les Sous-fermes, montoient à deux fois autant que les Adjudications generales, il ferma la main aux grands Traittants, & commanda que tout fuft voituré à l'Efpargne. Du refte, il fe rendit dans peu de temps tellement maiftre dy Confeil des Finances, qu'il en retrancha toutes les grivelées, & fit voir à ces grands hommes d'Eftat, que pour fa charge il n'eftoit pas befoin de tant de politique & de lumieres, mais feulement d'eftre laborieux a de fçavoir augmenter & retrancher.
Les plus clairs revenus du Roy eftoient alienez ou engagez aux plus grands Seigneurs, il leur affigna leur payement à l'Efpargne, & remit toutes ces alienations dans les mains du Roy, qui les fit valoir au double & au triple. Il abolit auffi toutes les

Lire la suite...

Mélanges tirés d'une grande bibliothèque - De la lecture des livres françois - Le privilège de la famille de Challo Saint-Mard (1784)

Mélanges, tirés d'une grande bibliothèque

De la lecture des livres françois.
Livres de Géographie et d'Histoire, imprimés en François au Seizième Siècle.

Tome treizième

A Paris, Chez MOUTARD, Imprimeur-Libraire de la Reine, de Madame & de Madame Comtesse d'Artois, rue des Mathurins, Hôtel de Cluni
M. DCC. LXXXIV
Avec Approbation & Privilège du Roi
p. 47 à 51

 

Lire la suite...

Notice sur une antiquité de l'Eglise de Saint-Etienne-du-Mont, à Paris (1836)



Journal de l'Institut Historique

Tome cinq - 1836
p 97

Mémoires

_______________

 NOTICE
SUR UNE ANTIQUITE DE L'EGLISE DE SAINT-ETIENNE-DU-MONT, A PARIS

Lue à la première classe de l'Institut Historique

Lire la suite...

Edit de Henri IV abrogeant le privilège de Chalo-Saint-Mard (1601)

 

            Edit de Henri IV abrogeant le privilège de Chalo-Saint-Mard.  

Paris, mars 1601

 
 

   Henry, par la grace de Dieu roy de France et de Navarre, à tous presens et à venir, salut.

Lire la suite...

Lettres patentes de Henri III sur les exemptions des descendants d'Eudes de Chalo-Saint-Mard (1585)

 

            
Lettres patentes de Henri III, déclarant que les descendants d'Eudes de Chalo-Saint-Mard ne sont point tenus de payer les droits de huitième et de vingtième pour le vin de leur cru ni pour celui qui est destiné à l'approvisionnement de leurs maisons.

Paris, 27 août 1585

 
 
 
 Henry, par la grace de Dieu roy de France et de Polongne, à noz amez et feaulx conseillers tenans nostre court de parlement de Paris, court des aydes et tresoriers de France, esleuz sur le faict de noz aydes et tailles et chascun d'eulx, salut. Comme noz chers et bien amez les hoirs de feu Eude le Maire de Challo Sainct Mars nous ont faict dire et remonstrer en nostre Conseil qu'ayant feu [de] louable memoire le roy Philippes le Bel faict ung veu solempnel de visiter ou envoyer au Sainct Sepulchre de Nostre Seigneur en Jerusalem, et aurait commandé au dict Edme le Maire, l'un de ses domesticques, faire ledict voiage en toutte devotion, ce qu'ayant esté accomply par ledict le Maire, pour recompance d'un service, ledict Philippes le Bel, nostre predecesseur, aurait, par ses lettres d'eedict perpetuel du mois de mars mil quatre vingt cinq, donné et octroié audict Eude le Maire, et à ung filz et cinq filles qu'il avoit, et aux dessendans d'eux à perpetuitté

Lire la suite...

Plus d'articles...

Derniers articles

Articles les plus lus

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter