Accueil

Bobineuse ( Epeleuse )

Dans les manufactures de lainage, ouvrière qui dévide sur des bobines ou rochets le fil destiné à ourdir les chaines des étoffes .Elle enroule le fil du métier à filer sur des bobines ( aussi appelées "épeules" ) et est chargée de préparer les canettes de fil .

Il pouvait également s'agir d'une fileuse travaillant avec un rouet à domicile. 

 

Définitions de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert (1758)

BOBINE

S. f. instrument à l'usage de tous les ouvriers qui ourdissent, & de plusieurs autres, Passementiers, Manufacturiers en soie, Rubaniers, Epingliers, Tireurs-d'or, Trifileurs, &c. C'est en général un cylindre de bois leger, qui a plus ou moins de diametre & de longueur, & qui est percé sur toute sa longueur d'un petit trou, dans lequel on fait passer une broche qui lui sert d'axe. Tantôt la broche mobile fait tourner la bobine ; tantôt la bobine tourne sur la broche immobile. La bobine n'est pas ordinairement de même diametre sur toute sa longueur : il y en a surtout de deux especes bien différentes ; les unes sont absolument faites en cone ; les autres en cylindre cavé sur toute sa longueur ; ensorte que dans celles-ci, tantôt le point le plus bas de la cavité tombe sur le milieu de la longueur, & tantôt la cavité étant la même par-tout, les extrémités du cylindre forment seulement des rebords. Toutes les bobines servent à devider ou de la laine, ou de la soie, ou du fil, &c. Les bobines coniques sont à l'usage des moulineurs & des tordeurs de laine, de soie, &c. Comme il faut que le fil se devide verticalement de dessus ces bobines, s'il y avoit un rebord il empêcheroit le devidage. Je ne sais si dans les moulins à tordre la soie, on ne parviendroit pas par la seule figure des bobines, à remédier à l'inégalité du tors : c'est à M. de Vaucanson à examiner ce méchanisme. La cavité des bobines cylindriques sert à recevoir le fil, & à le contenir de maniere qu'il ne s'éboule point.

La bobine des Epingliers est un assez gros cylindre de bois, traversé d'un arbre, dont un bout est soûtenu dans un collet, & dont l'autre est garni d'une manivelle : la manivelle fait tourner le cylindre, qui se charge en tournant du fil trifilé, qui doit servir à faire l'épingle.

Les Manufacturiers en soie ont de grandes bobines ou canons à deux têtes, un peu gros, qui leur servent à devider le fil de lac au sortir de la boutique du cordier ; & de petites bobines ou canons, qui portent la dorure.

La bobine du Rubanier, du Faiseur de bas au métier, &c. est une espece de rochet dont les rebords sont plats en-dehors, & la longueur concave, & d'un bois plus leger que le rochet ; sa grosseur & sa longueur varient. Elle sert, ainsi que le rochet, à recevoir les soies devidées. Voyez ROCHET.

La bobine du Tireur d'or est une espece de roue mobile, sur laquelle on devide le fil. Voyez TIREUR-D'OR. Cet instrument est long d'un demi-pié tout au plus, cylindrique, percé & mobile sur deux pivots, avec des rebords à chaque bout.


BOBINEUSES. f. plur. nom que l'on donne, dans les Manufactures, particulierement dans celles de laine, à des femmes employées à devider sur des bobines ou rochets, le fil destiné à former des chaînes.

 

Métier de :

 

Sources :

- L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert

 

 

Derniers articles

Articles les plus lus

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter